Pourquoi attendre le décès de quelqu’un pour faire célébrer des messes à son intention ?

messesDans son homélie aux funérailles de son père, le Révérend Paul Scalia a exprimé sa gratitude « pour les nombreuses prières et messes dîtes à la mort de notre père Antonin Scalia ».

Célébrer des messes pour les personnes décédées est une très belle tradition, qui permet aux catholiques de « faire d’une pierre deux coups ». Offrir une messe permet d’abord de répondre à ce besoin de l’humain de « faire quelque chose » lorsque l’on ne peut vraiment pas faire grand chose pour aider. C’est également un véritable acte de charité, tant pour la famille endeuillée que pour la personne décédée. Les messes à l’intention des personnes décédées sont des suppliques adressées au Christ, afin d’accélérer le perfectionnement des âmes que nous pensons être allées au purgatoire, « l’œuvre de chacun sera manifestée ; car le jour la fera connaître, parce qu’elle se révèlera dans le feu, et le feu éprouvera ce qu’est l’œuvre de chacun. Si l’œuvre bâtie par quelqu’un sur le fondement subsiste, il recevra une récompense. Si l’œuvre de quelqu’un est consumée, il perdra sa récompense; pour lui, il sera sauvé, mais comme au travers du feu » (1 Corinthiens 3, 13). Lire la suite ici