le rosaire dans la vie paroissiale

rosairesL ‘Église a, depuis les origines, demandé aux fidèles de prier Marie, la mère du sauveur. Prière personnelle ou prière communautaire, la récitation du chapelet est une contemplation de la vie de notre Seigneur à travers les yeux de sa mère. Prier et méditer le rosaire participe de deux mouvements qui s’entrecroisent: prier avec Marie et prier par Marie.  Le rosaire, prière mariale par excellence, doit alimenter notre vie paroissiale, car en méditant chacun des vingt mystères de la vie de Jésus, la Vierge Marie nous permet d’entrer en toute simplicité dans la vie de son Fils, dans la sequela Christi (se mettre à la suite du Christ). La récitation du rosaire est un condensé de la foi chrétienne que la Vierge nous invite à contempler avec elle. La mère du Seigneur est le modèle de la prière. En nous donnant le chapelet à méditer, et cela depuis saint Dominique au XIII°siècle, la Vierge Marie éduque chacun d’entre nous, comme elle a été éduquée par sainte Anne, et comme elle a éduqué Jésus mais aussi les premiers disciples après la résurrection, à entrer en prière avec le Père, par le Fils, dans l’Esprit Saint . Nous sommes aussi invités à prier le Christ en passant par sa mère .  Aux jeunes voyants de Fatima, le 13 octobre 1917, elle disait: « Je suis Notre Dame du Rosaire. Je veux que l’on continue à réciter toujours le chapelet tous les jours. » Si le mois d’octobre est dédié particulièrement à cette dévotion, la récitation quotidienne du chapelet est un appel à la Vierge Marie afin qu’elle porte nos demandes dans le coeur de son Fils. La prière d’une mère est toujours exaucée, d’autant plus lorsque c’est la mère de notre Sauveur.  La récitation du rosaire est une dévotion. C’est une prière privée de l’Église. Et pourtant, cette dernière invite les fidèles à se réunir pour prier la Vierge Marie ensemble. Le bienheureux pape Jean-Paul II invitait les fidèles à se réunir pour prier le chapelet : « Chers frères et soeurs! Une prière aussi facile, et en même temps aussi riche, mérite vraiment d’être redécouverte par la communauté chrétienne » (Rosarium Virginis Mariae n° 43). Cette prière est d’abord et avant tout une prière familiale, car c’est la prière de notre Mère avec ses enfants que nous sommes.  Si notre communauté paroissiale est une communauté à l’image de la Sainte Famille, alors nous devons placer la récitation du rosaire en paroisse au coeur de nos journées.