Le « prêtre fou » Jorge Mario Bergoglio

pretreLe pape François a lui aussi traversé des moments très difficiles dans sa vie, payant cher le prix des accusations, voire des calomnies, portées contre lui. Mais « en échange » de quoi, ces années lui ont permis de renforcer sa rectitude morale et sa spiritualité.

Deux journalistes argentins, Javier Camara et Sebastian Pfaffen, sont les narrateurs de ce pan de vie « inconnu » de Jorge Mario Bergoglio, d’abord raconté en espagnol – « Aquel Francisco » – puis traduit en italien, dont la traduction littérale en français s’intitule : « Les années sombres du père Bergoglio – une histoire surprenante ». L’histoire remonte aux années qu’il a passées à Cordoba, dans le Centre-Nord de l’Argentine. Selon les auteurs, ces années sont vitales pour comprendre les faits et gestes du Pape et sa vision de Dieu, de l’Église, de la vie, de la politique. L’ensemble de l’article est à lire ici