La prière, petit lexique à retenir ( partie 1 )

Les difficultés habituelles que nous rencontrons lorsque nous faisons oraison chaque jour sont nombreuses : manque de temps, pas assez de silence, difficulté de se recueillir, distractions, sécheresse, ennui, impression de ne pas savoir prier, sentiment qu’il ne se passe rien, que Dieu est trop loin, tentation de découragement, manque de foi. Voici quelques pistes pour nous aider à persévérer dans ce coeur à coeur avec le Seigneur.

Un lecteur me faisait remarquer que l’expression « faire oraison ›› n’était pas tout à fait juste ; on se livre à l’oraison. En effet, nous ne faisons rien dans cette forme de prière silencieuse, sinon être là, offerts au Seigneur, dans une attention amoureuse à son mystère. Parle Seigneur, car ton serviteur

écoute (1 S 3, 9) !

Le temps que nous donnons à Dieu dans l’oraison lui appartient totalement. Il en fait ce qu’IL veut. L’oraison varie selon les jours, mais celle que nous vivons aujourd’hui est celle qui nous convient, puisque c’est Dieu qui nous la donne dans le moment présent.

1 Comment

  1. Bravo pour la mise à jour et le changement.
    Continuez ainsi.
    Rémi Rive

Comments are closed.