La « morne » pensée nous ramène au temps de la Terreur

pere michel viotDu père Michel Viot sur son blog :  « Encore la Morne pensée ! Je ne peux plus en effet lui laisser son qualificatif de « libre » tant son action démontre le contraire. Ce qu’elle fait relève de la monomanie ou de la possession démoniaque, les deux sans doute. Quant au mot pensée… ! Oui pourquoi pas, les rats pensent bien. Cela dit, beaucoup se demandent comment une association aussi petite, portant dans ses règlements de véritables incitations à la haine entre citoyens d’une même patrie, peut être tolérée dans une république qui prétend lutter contre les discriminations. Toutes les phobies sont dangereuses. Je constate cependant que, si à juste titre on lutte contre l’homophobie, on ne fait rien contre la christianophobie. Pire nos magistrats, indépendants pourtant, viennent de lui donner raison plusieurs fois. Il est vrai que si ce sont les mêmes que ceux qui ont construit le mur des cons, cela n’a rien d’étonnant.

Dernière prouesse judiciaire, l’obligation pour la ville de Ploërmel, dans le Morbihan, de faire disparaitre la statue de Saint Jean Paul II de l’espace public, laïc comme chacun sait. Elle est jugée comme signe religieux ostentatoire ! Après viendra le tour des calvaires bretons et l’on demandera la suppression des pardons et de toutes les processions.

La « morne » pensée nous ramène au temps de la Terreur (1793-1794) où l’on eu le projet de démolir la cathédrale Notre Dame comme signe des anciennes superstitions. Elle ne fut sauvée que par sa transformation en Temple de la déesse Raison, culte révolutionnaire athée.

Cette affaire de la statue du Pape qui fait suite à d’autres me fait me souvenir du propos de Léon Bloy que je citais il y a quelques semaines : « Le fientement vertical » n’est-il pas aujourd’hui réalisé par ceux que notre auteur désignait comme constituant « la porcine congrégation des sycophantes de la libre pensée ».

On pourrait en rire, comme sans doute certains de ceux qui nous gouvernent, quelques magistrats et bien sûr Charlie ! Mais ce serait avoir la vue bien courte !

Tout ce qui s’attaque au Christianisme dans les pays d’ancienne chrétienté, et la France en fait partie n’en déplaise aux négationnistes, porte de l’eau au moulin de la propagande islamique !

Ainsi sommes nous devenus aux yeux des musulmans « missionnaires » un pays sans Dieu, puisqu’il l’a expulsé de la sphère public, allant jusqu’à vouloir détruire un symbole de la Papauté, respectée par tous les musulmans, ne serait-ce que comme force avec laquelle il faut compter, voire même comme Puissance religieuse.

Toujours pour le monde musulman, le triomphe actuel de la libre pensée à Ploërmel ne s’explique que par le soutien que lui apporte la Franc-Maçonnerie (celle du Grand Orient, bien sûr, mais l’Islam ne fait aucune différence avec les autres). Or pour les musulmans, particulièrement depuis la guerre des six jours, la Franc-Maçonnerie en général est perçue comme une association à la fois américaine et sioniste, doublement traitre à l’Islam. La loi Taubira en est selon eux une expression et se révélait fort utile à la propagande musulmane en milieu carcéral. Je l’ai vérifié comme aumônier de prison. Ce n’est pas chez nous qu’on aurait voté une pareille loi disait les détenus musulmans à « mes paroissiens » catholiques !

Le Pape François a dit depuis un moment déjà que la IIIème guerre mondiale était commencée. Le Cardinal Marc Ouellet qui présidait la messe de clôture du dernier pèlerinage militaire international vient de nous le rappeler. Or la France fait cette guerre à défaut d’être juridiquement en guerre. Et ce dernier point est regrettable. Car en temps de guerre le sort de ceux qui collaborent avec l’ennemi est clair tout comme pour leurs complices.

Et, je le dis comme je le pense, je regrette qu’on ne puisse établir la loi martiale quand je songe aux centaines de milliers de victimes que ce « début » de guerre a déjà à son palmarès, soldats et surtout civils, femmes, enfants, vieillards, parmi lesquels il faut compter tous ceux qui montent sur les bateaux de la mort et qui transforment la méditerranée en cimetière.

Tout comme les français djihadistes sont traitres à l’égard de la France, ceux qui s’attaquent à ses valeurs morales séculaires sont leurs complices et les alliés objectifs de l’Etat islamique. Ils donnent à penser que la France est un pays spirituellement vide, à conquérir donc et prêt à recevoir « la vérité de l’islam » ! C’est pourquoi je n’hésiterai pas à dire en ce moment où nous commémorons le 70ème anniversaire de la fin de la seconde guerre mondiale que la libre pensée et ses alliés et sympathisants sont à l’Etat islamique ce que Pétain était aux nazis, l’excuse de l’âge en moins. »